SCULPTORS / VISUAL ARTISTS


Anouk Albertini

anouk_albertini.jpg

Anouk Albertini a découvert le travail de la matière en 1997 auprès du sculpteur Maurizio Toffoletti et œuvre depuis plus de 10 ans dans son propre atelier.

Son esthétique est portée par une sensibilité et une exigence profonde. Dans ses couples, constructions et assemblages, elle pousse l'abstraction jusqu'à ses extrêmes limites. Sans doute influencée par son père architecte, son inspiration privilégie l‘épure, l'équilibre et l’harmonie des lignes en explorant des volumes qui s'emboitent et se frôlent dans la terre ou la pierre. Ses pièces prennent vie dans des jeux d'ombre et de lumière avec les modelés, les patines et les effets de surfaces polies ou rugueuses proches de l’état de la nature. La dimension intemporelle de ses sculptures invite à l'apaisement et la quiétude.


Régulièrement exposé, son travail a été récompensé en 2013 par le 2ème prix de Sculpture à la Biennale d'Art Contemporain de Saint-Germain-en-Laye. En 2014, ses sculptures ont été présentées dans la prestigieuse Galerie Eric Coatalem, rue du Faubourg Saint-Honoré à Paris.

Site de l'artiste


Inès Dauxerre

 

Sculpteuse, photographe, illustratrice et scénographe

Inès Dauxerre a plongé à 12 ans dans le monde de l’art grâce au théâtre. Plusieurs expériences douloureuses ainsi que ses premiers rôles vont déterminer une vie de création originale en perpétuelle recherche, puisant, comme Cocteau ou John Cage, son inspiration dans les arts vivants.

Elève au Conservatoire D’Art Dramatique de Lyon et diplômée d’architecture intérieur à 22 ans,  Inès va utiliser les mécaniques du corps et de l’esthétisme pour s’exprimer.
D’abord scénographe pour la scène et la publicité, illustratrice pour la presse et maquettiste pour des architectes, elle affine ensuite une maitrise technique et un style élégant en sculpture et photographie.
Adaptant les ficelles du métier utilisées sur les plateaux, mêlant toiles, papiers, peintures, superpositions, déchirures, Inès invente.
En 2004, sa série « Les Déchirés » sera déclinée sur de nombreux supports, installations, toiles géantes et même T-shirts et cartes postales, et exposée dans de nombreux musées (Centre Pompidou, Musée de l’Homme, Giverny) et à l’international (Italie, Tunisie, Japon, Espagne, USA, …).

Dans ses Photo’Graff, Inès réunit ses disciplines de prédilection, la photographie et le dessin. Sous ses coups de craies et de crayons, elle maltraite des portraits de papier glacé pour mieux les ranimer. Les portraits s’animent dans une dimension plus intime et révèlent l’essence du personnage, ce qui en fait sa force et sa personnalité.

En parallèle, ses sculptures lumineuses lui permettent de communiquer avec le papier d’une manière plus libre, moins composée. Influencée par le travail photographique de Brassaï et les éclairages cinématographiques d’Henri Alekan, la lumière est devenu depuis 2010, un élément incontournable dans sa démarche artistique.  La fragilité du papier et de la cellulose, la pousse à explorer une autre intimité, celle du coeur et du corps.  Ces deux matériaux, fragiles et constituant l’essentiel du monde végétal, symbolisent la vie, alors que la lumière, elle, illustre l’âme de l’œuvre.

Site de l'artiste

Ines Dauxerre.jpg

Caroline Heyraud

Diplômée d’architecture de L’Ecole des Beaux-Arts de Paris, elle évolue plus de 10 ans dans la restauration de bâtiments et les aménagements intérieurs.

En 1997, elle part vivre à Londres et renoue avec le modelage qu'elle explore depuis son enfance. Elle développe son art et sa technique au Kensington and Chelsea College puis à l’Ecole d’Art Heatherley et expose pour la première fois en 2003 dans le prestigieux Victoria & Albert Museum.

Son travail inspiré du monde naturel - les hommes, les mammifères, les insectes, ... - croise les champs du savoir architectural et
de
la création. Tout en révélantl’aspect structurel, solide et équilibré des formes originelles de vie, elle capture l’essence esthétique du sujet dans la précision qu’elle porte aux détails.

Qu’elles soient en bronze ou en biscuit de porcelaine, ses sculptures jouent sur la polarité de la pesanteur et de la légèreté et percent les secrets intimes de la nature dans ce qu’elle a de plus parfait.

Site de l'artiste

 
caroline_heyraud.jpg